Ecole et sophrologie

France : la sophrologie pour les élèves, ça fonctionne !

SOPHROLOGUE ESTELLE EFERRAGUT

En Haute-Garonne, les lycéens et élèves de maternelles bénéficient de séances de sophrologie au sein de leur établissement scolaire. France 3 est partie à la rencontre de ces écoliers, ainsi que des enseignants qui ont souhaité mettre à profit la méthode dans le domaine de l’éducation.

Le calme règne dans cette classe de lycéens, et pour cause : la journée démarre avec une séance de sophrologie. C’est un ancien enseignant, lui-même, formé à la méthode, qui réalise la séance aux élèves. Son objectif : favoriser la réussite des élèves, sans stress.

« 65% des écoliers français sont stressés, c’est 15 points de plus que la moyenne mondiale, donc les écoliers français sont les plus stressés du monde. Ce ne sont pas les enfants qui sont en cause uniquement. Il faut que l’enseignant retrouve ce contact avec les êtres humains que sont les élèves. »

Dans ce lycée, les enseignants ont tout de suite ressenti l’intérêt de ces séances de sophrologie, et les élèves en retirent de nombreux bénéfices : « Au début, c’était un peu compliqué, on se déconcentrait, on avait des fous rires et puis petit à petit, en persévérant, c’est vrai qu’on voit des résultats, on voit qu’on se calme, qu’on s’apaise, qu’on démarre mieux le cours », explique l’un de ces lycéens.

La sophrologie s’applique aussi aux plus petits, avec la mise en place de séances dans une école maternelled’Occitanie. Ici, la sophrologie est venue apaiser les angoisses des enfants, comme un véritable outil pédagogique.

04/10/2018|A la UneAdosVidéos

Sophrologie et neurosciences

Neurosciences : la sophrologie bonne pour la santé mentale?

estelle ferragut

En plus de ses nombreuses vertus anti-stress, la respiration contrôlée utilisée en sophrologie aurait un impact positif sur le cerveau, selon une récente étude.

Les chercheurs de la NorthShore University Hospital de Long Island se sont penchés sur les bienfaits de la respiration profonde sur le cerveau. Pour réaliser leur étude, ils ont utilisé une méthode relativement peu connue qui consiste à placer des électrodes afin d’observer l’activité cérébrale en état de conscience. Mieux que l’IRM, cette technique permet d’être témoin de la moindre réaction du cerveau.

En observant les réactions cérébrales, les chercheurs ont ainsi pu valider que la respiration consciente et contrôlée :

  • apportait un apaisement visible grâce aux électrodes ;
  • permettait une meilleure maîtrise de soi ;
  • améliorait les capacités de concentration.

L’étude puibliée dans le Journal of Neurophysiology en septembre 2017 soulève à quel point une bonne maîtrise de la respiration pourrait permettre à chacun de retrouver rapidement un état de bien-être, de maîtriser ses émotionset d’améliorer ses capacités cognitives.

Les vertus de la sophrologie sont vantées depuis sa création en 1960. C’est seulement depuis quelques années que les chercheurs sont en mesure de valider scientifiquement ses bienfaits.

04/10/2018|A la UneBien-être

Fibromyalgie et sophrologie

Fibromyalgie : l'intérêt de la sophrologie désormais validé?

estelle ferragut sophrologue

Reconnaître et exprimer ses émotions permettraient de réduire significativement les symptômes de la fibromyalgie, c’est la conclusion d’une récente étude publiée dans la revue scientifique Pain.

Les émotions à l’origine de la maladie ?

Cette découverte viendrait-elle confirmer l’intérêt de la sophrologie pour les personnes fibromyalgiques ? Oui, à en croire les résultats publiés par l’équipe de la Wayne State University (Detroit).

Leur récente étude permet d’établir une corrélation entre la maladie et la difficulté à gérer ses émotions. Mais surtout, les chercheurs ont trouvé le moyen de diminuer les symptômes de la maladie à l’aide d’une méthode très similaire à la sophrologie.

Certes, la thérapie utilisée dans le cadre de cette étude porte un nom différent mais son objectif avec la sophrologie reste identique : aider les patients à prendre conscience de leurs ressentis et apprendre à mieux les gérer au quotidien.

Les thérapies alternatives au service de la science

Les chercheurs ont mené leurs recherches auprès de 230 patients adultes atteints de fibromyalgie. Ces patients ont été répartis dans 3 groupes différents pour recevoir un traitement spécifique.

Le premier groupe a bénéficié d’une nouvelle thérapie nommée Emotional Awareness and Expression Therapy (EAET) qui vise à aider les patients à prendre conscience de leurs douleurs et de leurs émotions. Elle permet notamment d’apprendre à reconnaître ses propres ressentis et à mieux gérer ses expériences émotionnelles, telles que la colère ou la tristesse mais également la reconnaissance, la compassion et le pardon.

Le groupe 2 a bénéficié d’une thérapie d’éducation à la gestion des symptômes de la maladie, et le troisième d’une thérapie cognitivo-comportementale.

Les conclusions semblent particulièrement probantes puisque les personnes qui ont bénéficié de la thérapie EAET ont présenté une plus nette amélioration de leur état général.

  • Ainsi, ils ont été plus nombreux à ressentir une réduction de 50% ou plus de leurs symptômes douloureux.
  • Parmi les améliorations soulevées, les chercheurs ont noté en plus de la réduction de la douleur, une diminution de la déficience physique, des troubles de l’attention et de la concentration mais aussi de l’anxiété et de la dépression.
  • Les patients affirment ressentir plus d’émotions positives et une plus grande satisfaction de la vie.
  • Enfin, 35% des patients de ce groupe déclarent se sentir « beaucoup mieux » qu’avant le traitement contre 15,4% pour le groupe « éducation ».

Fibromyalgie : l’intérêt de la sophrologie approuvé ?

Cette avancée scientifique majeure pourrait bien améliorer la prise en charge des malades et contribuer à une meilleure reconnaissance des thérapies complémentaires comme la sophrologie. La sophrologie est d’ailleurs particulièrement préconisée dans le cadre de la gestion des douleurs et des émotions chez les personnes atteintes de fibromyalgie. De plus en plus de professionnels de santé proposent désormais cette méthode à leurs patients en complément de leur accompagnement médical.

Pour rappel, la fibromyalgie est une maladie inflammatoire caractérisée par des troubles de la douleur chronique. Elle s’accompagne bien souvent de fatigue, de troubles du sommeil, de la mémoire ou encore de l’humeur.

 
04/10/2018|A la UneFibromyalgie